Réflexologie plantaire pédiatrique

Réflexologue Yerres Bérénice Izard Reiflexo EssonneLes réflexologues sont souvent interrogés sur la question de savoir si la réflexologie peut se pratiquer sur des enfants, et à partir de quel âge. Comme pour la bande dessinée « Tintin », il n’y en a pas ! Elle s’adapte à la personne – du nourrisson jusqu’à la fin de vie – et au motif qui conduit à prendre rendez-vous.

Pour les enfants – du nouveau-né jusqu’à 15 ans – nous parlons de réflexologie plantaire pédiatrique. Celle-ci s’adapte à leur âge et à leur évolution physique, physiologique, émotionnelle et psychique. En parallèle d’un suivi médical, la réflexologie contribue à soulager les nombreux maux du quotidien de l’enfant (agitation, sommeil, concentration, anxiété, sphère ORL, douleurs abdominales, etc.).

 

Réflexologie pédiatrique vs- Réflexologie pour l’adulte

Les capacités d’attention et de flexibilité du réflexologue sont plus sollicitées lors d’une séance pédiatrique. Il doit en effet s’adapter à l’enfant qui, contrairement à l’adulte, a plus de mal à rester longtemps sans bouger. Et plus il est jeune, moins il le restera longtemps.

La durée est également différente. La session de travail est plus courte, et plus l’enfant est petit plus elle l’est.

Ceci étant posé, la différence majeure entre une séance pour l’enfant ou pour l’adulte réside dans l’attention spécifique portée au toucher. En effet, l’intention mise dans celui-ci est particulièrement importante à ces âges. C’est notamment le cas chez les plus jeunes car il représente leur seule façon de communiquer. Ainsi, un toucher respectueux et régulier est très important pour installer chez lui un sentiment de confiance et de sécurité. Cela participe de sa croissance et de son développement, y compris dans la période sensible de l’adolescence.

En conséquence, plus l’enfant est jeune, plus le toucher du réflexologue est doux, pouvant aller jusqu’à la caresse d’une plume selon l’âge. Ceci est essentiel pour installer un sentiment de bien-être et de relaxation, pouvant ainsi contribuer à réduire certains comportements d’agressivité ou d’hyperactivité. Le toucher du réflexologue intervient également sur la qualité du sommeil de l’enfant et la mise en place de son transit. Il en va de même pour le renforcement de son système immunitaire, ce qui permet à l’organisme de combattre plus efficacement infections et/ou allergies.

 

À chaque âge ses spécificités

Au préalable, un rappel des multiples bénéfices de la réflexologie plantaire, et de son fonctionnement grâce à deux courtes vidéos réalisées par un confrère.

  • Le nouveau-né 

Les réflexes dits « primordiaux » sont travaillés, sur les pieds et les mains, de façon à permettre au nouveau-né de se « remettre » de la naissance. En complément, le réflexologue pourra travailler des zones réflexes (ZR) complémentaires pour les cas de plagiocéphalie.

  • De la naissance à 1 an 

Parents et enfants apprennent à se connaître. Cette relation est fondamentale car le bébé est complètement dépendant d’eux à cet âge. Ce lien permet de construire la sécurité intérieure de l’enfant, source de son bon développement.

Côté physiologique, le sommeil se met en place progressivement. Le système digestif est encore immature. Les conduits sont toujours petits, générant des infections ORL fréquentes. Reflux gastrique, hoquet, douleurs des premières dents…

Autant de points d’attention que le réflexologue prend en compte dans la séance pédiatrique.

  • De 1 à 3 ans

L’enfant se met à marcher (premières chutes) et à parler. Il commence à découvrir le monde qui l’entoure. La propreté se met progressivement en place. Il fait ses premières expériences en collectivité (crèche, nourrice, parcs à jeux, …) qui peuvent générer de l’angoisse, souvent source de dérèglements digestifs. C’est aussi une étape de vie qui voit la recrudescence de petits maux (maladies infantiles) car le système immunitaire est toujours en construction.

Ce sont autant d’indications d’intervention pour le réflexologue, y compris en accompagnement de l’acquisition de la propreté, ou de la récupération physique consécutive aux chutes.

  • De 4 à 7 ans

C’est l’âge de l’entrée à l’école, synonyme d’une séparation journalière plus longue, et donc source d’anxiété pour la majorité des enfants. C’est aussi l’âge des « pourquoi », des premières colères voire des premiers accès de rage.

Le réflexologue portera entre autres une attention particulière aux ZR associées à ces émotions.

  • Préadolescence de 8 à 11 ans

Cette étape de transition entre enfance et adolescence se caractérise par un important développement physique et émotionnel. Le système hormonal évolue, préparant l’entrée dans l’adolescence.

L’enfant vit en société (école, activités extra-scolaires, colonies de vacances, …). Il expérimente sa place dans le groupe, et a besoin de plus d’autonomie. Autant de facteurs générateurs de stress. À cela, ajoutons la conscience qu’il a de la transformation de son corps, et du regard des autres porté sur lui. Par ailleurs, le monde qui entoure le pré-adolescent peut lui paraître violent, brutal (bagarres à l’écoles, films violents, informations à la TV), et être générateur d’une peur de l’extérieur.

L’intervention du réflexologue s’orientera notamment sur les ZR associées à la structure du corps, son système hormonal, mais également sur la gestion des émotions.

  • Adolescence de 12 à 15 ans 

C’est l’âge de la puberté et du développement de l’appareil reproducteur. Le raisonnement de l’enfant-adolescent devient plus complexe. Il fait ses propres choix.  La relation à ses parents se modifie, et peut même devenir source de conflits. La pression de l’entourage devient plus forte : demande de résultats scolaires, de réussite, comparaison avec les camarades, stress, etc.

La réflexologie plantaire en tant qu’approche non invasive à une carte importante à jouer à cet âge compliqué. Souvent mal dans sa peau et dans son corps, le toucher peut être problématique pour l’adolescent. En mobilisant uniquement les pieds, à distance du corps, la réflexologie est ainsi respectueuse de l’intimité de l’adolescent.

À cette étape de la croissance, le réflexologue sera attentif entre autres à tout signe particulier lié au système hormonal de l’adolescent, mais également à toute éventuelle manifestation d’un ralentissement voire d’une fatigue générale.

 

Des troubles communs à tous les âges

À tous les stades de croissance de l’enfant, se retrouvent anxiété, angoisse, stress, peurs et/ou phobies. Les phases nocturnes servant à assimiler les expériences vécues dans la journée, les troubles du sommeil sont également une constante (endormissement, terreurs nocturnes, cauchemars).

 

Plus l’accompagnement des troubles rencontrés par l’enfant débute jeune, plus la séance de réflexologie sera efficace. En effet, quels que soient ces troubles, ils n’auront pas eu le temps de s’installer.

 

Quant aux contre-indications, elles sont identiques à celles des adultes : fièvre ou états infectieux aigus, urgence médicale et/ou chirurgicale, … À celles-ci, nous ajoutons les maladies infantiles en cours, l’ingestion d’un objet, ou bien si le comportement de l’enfant rend la session impossible au jour du rendez-vous.

 

Déroulement et durée de la séance plantaire pédiatrique

Comme pour l’adulte, le rendez-vous commence par un entretien visant à déterminer l’état de santé de l’enfant, ses horaires de vie, la vie familiale, mais aussi à quel moment de la journée intervient le rendez-vous (avant ou après la sieste ou un repas, s’il est fatigué, etc.).

La seconde étape concerne la session de travail en réflexologie. Elle dure entre 20 et 40 minutes en fonction de l’âge de l’enfant.

Jusqu’à l’âge de 8 ans, il est proposé une séance de 60 min au cours de laquelle le parent accompagnant l’enfant bénéficie lui aussi d’une session de réflexologie. En accompagnant le parent dans un état de relaxation, un sentiment de confiance et de sécurité s’installe chez l’enfant, facilitant l’intégration des stimulations de réflexologie.

Un bilan de fin de séance est proposé en troisième et dernière étape. Il consiste en un moment d’échange pour répondre à vos questions et/ou vous montrer des gestes simples à reproduire sur votre enfant pour le soulager au quotidien.

 

 

La réflexologie n’est ni un massage ni un acte médical. Elle ne se substitue à aucun traitement ou avis médical. Cette approche de santé complémentaire est un outil d’accompagnement, à visée thérapeutique.

 

Source : Pascaline Legros (Édelweiss) – Formation proposée par CNFK

Crédits photos : Pxhere

Réflexologie plantaire pédiatrique