Réflexologie plantaire Reiki Yerres Bérénice Izard Reiflexo
Réflexologie plantaire Reiki Yerres Bérénice Izard Reiflexo
Réflexologie plantaire Yerres Bérénice Izard Reiflexo

Le cabinet est ouvert dans le respect
des mesures de prévention mises en place par la profession.

Le réflexologue est un professionnel de la relation d’aide et un professionnel de l’accompagnement. Il accompagne la personne, en vue de rétablir un équilibre (homéostasie), en réalisant des protocoles de relaxation et de stimulation réflexes (plantaire, palmaire, faciale et/ou crânienne) [Syndicat Professionnel des Réflexologues].

 

La réflexologie plantaire, une approche naturelle

Cette approche naturelle, manuelle et holistique (c’est-à-dire considérant l’être humain dans sa globalité) s’adresse à tous les âges, de façon préventive en soin de confort ou en soin support.

La réflexologie accompagne et soulage de nombreux déséquilibres tels que notamment :

  • Le stress et les troubles qui en découlent (migraines, perturbations du sommeil, maladies de peau, douleurs, …)
  • Les troubles gastriques et intestinaux (nausées, constipation, diarrhées, …)
  • Les troubles ostéo-musculaires et articulaires (mal de dos, sciatiques, lombalgies, rhumatismes, torticolis, …)
  • Les troubles respiratoires (rhino-pharyngites, angines, gênes respiratoires, …)
  • Les troubles urinaires (cystites, infections, …)
  • Les déséquilibres de l’appareil cardio-vasculaire (hyper ou hypotension, …)
  • Les troubles gynécologiques (bouffées de chaleur, syndrome prémenstruel, …)
  • Les troubles des systèmes lymphatiques (rétention d’eau, …), endocrinien (thyroïde, …) et nerveux central

Quelques contre-indications sont à prendre en considération : phlébites, lymphangites, thromboses, infections avec fortes fièvres, entorses, blessures ou traumatismes du pied encore douloureux ou lésions non guéries, 1er trimestre de grossesse (avec précaution) et grossesse à risque.

 

La réflexologie n’est ni un massage, ni un acte médical. Conformément à la loi, cette approche de santé complémentaire ne peut en aucun cas être assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l’art. l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996).